Login
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
621 articles réservés aux adhérents

Vous êtes ici : Accueil / Statistiques / Filière

Effectifs CPGE à la rentrée 2007

Le mercredi 25 juin 2008.

Cet article est composé d’extraits de la « note d’information » numéro 08.20 du Ministère de l’Education Nationale, publiée en juin 2008. Les passages concernant les classes économiques et commerciales ont été privilégiés.


Sommaire :


Généralités sur les CPGE  [1]

Une remarque préalable : cette
note s’inscrit avant les nouvelles
mesures prises pour diversifier
le recrutement dans les classes
préparatoires aux grandes écoles.

À la rentrée 2007, la hausse des effectifs
des étudiants inscrits en classes préparatoires
aux grandes écoles (CPGE) se poursuit
 : le nombre d’élèves atteint 77 600
(+ 2,5 % par rapport à la rentrée 2006).
Cette augmentation est plus importante
que l’an dernier (+ 1,8 %) et s’inscrit dans
la tendance de ces dernières années.
Après un fléchissement à la fin des
années 90, le nombre d’étudiants en classes
préparatoires croît depuis la rentrée 2001
(+ 11,2 % des effectifs sur 2001-2007).
Quatre étudiants entrés en CPGE
sur cinq poursuivent en seconde
année.

Les étudiants sont plus nombreux
dans toutes les filières, surtout
dans les classes économiques
et commerciales. Néanmoins,
par rapport au vivier des admis
au baccalauréat, la part des
entrants évolue peu : 9,5%
des bacheliers généraux ou
technologiques de la session
2007 ont intégré une CPGE.

Par rapport à la rentrée 2006, les effectifs
augmentent davantage dans les classes
du secteur privé (+ 5,6 %) que dans celles
du secteur public (+ 1,1 %). La proportion
d’étudiants dans les établissements privés
atteint 15,8%à la rentrée 2007.

Les effectifs des trois filières
(scientifique, économique et commerciale,
littéraire) s’accroissent, surtout ceux des
classes économiques et commerciales qui
connaissent une évolution sans précédent.
Dans ces classes, l’augmentation des
effectifs est de 6,6 % en première année
et de 7,9%en seconde année. La hausse en
première année provient essentiellement
du dynamisme des préparations scientifiques
et économiques. Celles-ci regroupent
plus des trois quarts des effectifs de la filière
et progressent respectivement de 5,8 %
et 5,2 %. Ces évolutions sont cependant
moins élevées qu’à la rentrée précédente
(+ 6,6%pour les préparations scientifiques
et + 8,7 % pour les préparations économiques).
La hausse est également forte
(+ 25,5 %) dans la préparation économique
et commerciale option technologique qui ne
rassemble néanmoins que 770 étudiants.
Les évolutions de seconde année poursuivent
celles constatées en première année en
2006 : augmentation dans toutes les voies,
excepté dans les préparations technologiques.
En particulier, le nombre d’étudiants de la
voie « ENS Cachan section D2 » en seconde
année progresse de 27,2 %.

Le taux de féminisation en CPGE n’évolue
pas par rapport à l’an dernier : il s’élève
à 42 %.

Les voies de la filière économique et
commerciale sont proches de la parité :
le taux de féminisation y est de 55 %.

CPGEEtablissements publics Etablissements privésTotal général
Première année de la filière économique et commerciale 7 470 2457 9 927
Seconde année de la filière économique et commerciale 6 188 2 208 8 396
Total de la filière économique et commerciale 13 658 4 665 18 323
première année
de la filière littéraire
6 007 689 6 696
seconde année
de la filière littéraire
4 306 386 4692
Total de la filière littéraire 10 313 1 075 11 388
première année
de la filière scientifique
20 450 3 312 23 762
seconde année
de la filière scientifique
20 906 3 183 24 089
Total de la filière scientifique 41 356 6 495 47 851
Total des effectifs des CPGE 64 327 12 235 77 562

Les effectifs de la filière économique et commerciale

Voies de CPGE 1ère année Etablissements publics Etablissements privésTotal général
Prépa. économiques et commerciales opt. Scientifique 3 314 1 022 4 336
Prépa. économiques et commerciales opt. Economique 2 426 1 365 3 791
Prépa. économiques et commerciales opt. Technologique 697 70 767
ENS Cachan section D1 (Économie et droit) 487 487
ENS Cachan section D2
(Économie et méthodes quantitatives de gestion)
546 546
Total première année 7 470 2 457 9 927
Voies de CPGE 2de année Etablissements publics Etablissements privésTotal général
Prépa. économiques et commerciales opt. Scientifique 2 837 912 3 749
Prépa. économiques et commerciales opt. Economique 1 943 1 256 3 199
Prépa. économiques et commerciales opt. Technologique 451 40 491
ENS Cachan section D1 (Économie et droit) 369 369
ENS Cachan section D2
(Économie et méthodes quantitatives de gestion)
439 439
ENS Cachan section D1 en 1 an (prépa pour STS) 93 93
ENS Cachan section D2 en 1 an (prépa pour STS) 56 56
Total seconde année 6 188 2 208 8 396

Inscription en seconde année - Redoublement de la seconde année

Sur les 36 600 étudiants qui sont inscrits
en première année de classes préparatoires
en 2005-2006, près de 80 %
d’entre eux continuent en seconde année
à la rentrée suivante.

Sauf exception, la
première année de classe préparatoire ne
peut pas être redoublée. Ainsi, 24 % intègrent
une grande école, abandonnent ou se
réorientent vers d’autres filières de l’enseignement
supérieur au cours ou à la fin de
l’année (voir tableau)

Ainsi, 18% des étudiants de la filière économique
et commerciale quittent les classes
préparatoires en cours ou à l’issue de la
première année. Dans cette filière, la
proportion dans la voie « Économique et
commerciale option scientifique » – classes
qui comptent le plus grand nombre d’étudiants
– est moindre : 15 % des étudiants
de cette voie se réorientent (voir tableau)

En revanche, un étudiant en CPGE sur trois
qui prépare le concours à l’ENS Cachan en
« économie et méthodes » ne poursuit pas
ses études en seconde année de CPGE
(540 étudiants sont concernés).

À la rentrée 2007, 29 % des étudiants
de seconde année de CPGE redoublent.

Dans la filière économique et commerciale,
seulement 9 % des étudiants redoublent
la seconde année. Trois
étudiants sur cinq de la voie « ENS Cachan
section D2 en un an » se réinscrivent en
seconde année de CPGE.

Au total, parmi les étudiants entrant en
première année de CPGE en 2005-2006,
22 % redoublent la seconde année à la
rentrée 2007. Cette part s’élève à 15 %
dans la filière littéraire et 7 % dans les
classes économiques et commerciales.
Enfin, presque un étudiant sur quatre qui
entre en première année dans une voie
scientifique redoublera sa seconde année
dans l’espoir d’intégrer l’école de son choix.

Tableau : Suivi sur trois ans des étudiants entrés en première année de CPGE en 2005

Effectifs des étudiants entrants à la rentrée 2005 Répartition des étudiants à la rentrée 2006 Sortants CPGE(*) Répartition des étudiants à la rentrée 2006 Inscrits en seconde année Répartition des étudiants à la rentrée 2007 Sortants CPGE (**) Répartition des étudiants à la rentrée 2007 Redoublent la seconde année
Filière scientifique 22 060 20% 80% 64% 36%
Filière économique et commerciale 8 074 18% 82% 91% 9%
Filière littéraire 6 490 45% 55% 73% 27%
Ensemble 36 224 24% 76% 71% 29%

(*) Les sortants de CPGE désignent les étudiants qui quittent les classes préparatoires pour s’orienter vers d’autres filières de l’enseignement supérieur ou pour intégrer une grande école. (Le système d’information ne permet pas de distinguer ces orientations).

(**) Proportions des nouveaux inscrits en seconde année. Par exemple, 64 % des étudiants inscrits en seconde année en filière scientifique quittent les CPGE,
soit 64 % de 80 % = 52 %des 22 060 étudiants inscrits en première année en filière scientifique en 2005.

Choix de l’orientation en seconde année des étudiants entrés en CPGE en 2005-2006 (Filière économique et commerciale)

Filière Sortants CPGE* (%) Poursuivent en seconde année (%) Détail par voies
ECS 15 85 ECS (83 %), autres (2 %)
ECE 19 81 ECE (80 %), autres (1 %)
ECT 22 78 ECT (78 %)
ENS D1 26 74 ENS D1 (73 %), autres (1 %)
ENS D2 28 72 ENS D2 (63 %), autres (9 %)

(*) Les sortants de CPGE désignent les étudiants qui quittent les classes préparatoires pour s’orienter vers d’autres filières de l’enseignement supérieur ou pour intégrer une
grande école (le système d’information ne permet pas de distinguer ces orientations).

Notes

[1Les classes préparatoires aux grandes écoles constituent des formations de premier cycle de l’enseignement supérieur. Elles sont réparties en trois filières :

  • les classes économiques et commerciales préparent aux écoles supérieures de commerce
    et de gestion, au groupe des écoles nationales d’économie et de statistique et aux écoles
    normales supérieures ;
  • les classes littéraires préparent aux écoles normales supérieures, à l’École nationale
    des chartes, aux écoles supérieures de commerce et de gestion, au groupe des écoles
    nationales d’économie et de statistique et aux instituts d’études politiques ;
  • les classes scientifiques conduisent aux écoles d’ingénieurs, aux écoles normales
    supérieures et aux écoles nationales vétérinaires.

Les classes préparatoires
aux études supérieures ont été
mises en place à titre expérimental depuis
la rentrée 2006, et accueillent
cette année une centaine de bacheliers
généraux issus de milieux défavorisés.
Cette expérimentation, à l’initiative des
établissements, s’inscrit dans le cadre de
la charte pour l’égalité des chances dans
l’accès aux formations d’excellence (circulaire
n° 2005-148 du 22 août 2005 parue
au Bulletin officiel de l’éducation nationale
n° 36 du 6 octobre 2005).
Dans cette Note, les CPES ont été exclues.


Création de site internet & référencement internet & référencement naturel : www.impaakt.fr