Login
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
838 articles réservés aux adhérents

Compte rendu de la commission mathématiques de la journée Edhec du 8 janvier 2020

Le mercredi 8 janvier 2020.

La commission « mathématiques » de la journée Edhec du 8 janvier 2020 était présidée par Sylvain Rondy, responsable des épreuves.

I. En ce qui concerne les épreuves de la voie S :

3889 candidats, la moyenne de l’épreuve est de 11,07 et l’écart-type de 5,72.

  • Note inférieure ou égale à 4 : 14% des candidats
  • Note inférieure ou égale à 8 : 33% des candidats
  • Note comprise entre 8 et 12 : 23% des candidats
  • Note supérieure ou égale à 16 : 24% des candidats

Le profil des candidats est très hétérogène mais l’épreuve est adaptée et permet de tous les classer.

Poids des exercices dans le barème :

  • Exercice 1 : 25%
  • Exercice 2 : 20%
  • Exercice 3 : 15%
  • Problème : 40 %

Il fallait traiter (de manière correcte !) environ 2/3 du sujet pour avoir 20 et une grosse moitié pour avoir 17.

II. En ce qui concerne l’épreuve de la voie E

3841 candidats. La moyenne de l’épreuve est de 10,12 et l’écart-type de 6,18.

  • Note inférieure ou égale à 4 : 21% des candidats
  • Note inférieure ou égale à 8 : 43% des candidats
  • Note comprise entre 8 et 12 : 18% des candidats
  • Note supérieure ou égale à 16 : 22% des candidats

Les résultats obtenus cette année en voie E était globalement moins bons que ceux de l’année dernière.

Poids des exercices dans le barème :

  • Exercice 1 : 25%
  • Exercice 2 : 15%
  • Exercice 3 : 25%
  • Problème : 35 %

Il fallait traiter (de manière correcte !) environ 2/3 du sujet pour avoir 19 et une grosse moitié pour avoir 15.

Les épreuves des concours 2020 seront construites sur le même format.

III. Questions diverses sur les épreuves

  • Quels sont les attendus en ce qui concerne la rédaction ?

Les attendus ne sont pas figés et peuvent évoluer au fil des années selon les correcteurs. Le conseil à donner aux étudiants est d’être le plus précis possible en ce qui concerne la rédaction. Il serait souhaitable que les candidats sautent des lignes entre chaque question et numérotent correctement les questions ! Attention également au soin apporté à la copie.

  • Quel est le poids de l’informatique ?

Cela dépend des sujets ; l’année dernière, le poids de l’informatique était d’environ 10% dans le barème. Il faut que les candidats soient conscients que s’investir en informatique est un pari gagnant qui sera récompensé.

IV. Echanges sur la réforme et les futurs nouveaux programmes

Des questions générales sur les futures organisations des classes et des concours sont soulevées :

  • Les options de mathématiques proposées par chaque classe préparatoire seront fixées par les rectorats.
  • Des collègues demandent à ce que les écoles reviennent sur l’interclassement et fixent des quotas par spécialités pour éviter que tous les lycéens ne soient tentés de choisir l’option de mathématiques plus abordable.
  • Les coefficients aux épreuves de concours peuvent aussi inciter des étudiants très bons en mathématiques à choisir une filière où le poids des mathématiques est important ; mais il faut noter que les différences de coefficients en mathématiques selon les voies existent déjà dans l’organisation actuelle.

En ce qui concerne le contenu des programmes, des idées ont été échangées entre collègues :

  • Le passage à Python est majoritairement souhaité par les collègues présents.
  • Pistes de suppression en voie E : les développements limités, les couples de variables aléatoires discrètes (en se contentant de la notion d’indépendance et étude de lois de max, min, sommes de variables discrètes indépendantes).
  • Pistes d’ajouts : chaînes de Markov, davantage d’estimation (en le baissant en voie S). S’appuyer sur les thèmes traités en deuxième année en Scilab. Somme de deux variables à densité indépendantes ?
  • En voie S : enlever l’optimisation sous contrainte non linéaire.

Création de site internet & référencement internet & référencement naturel : www.impaakt.fr