Login
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
932 articles réservés aux adhérents

Compte-rendu du Groupe Ouverture Sociale de la Commission Amont du 14 janvier 2010

Le mardi 19 janvier 2010.

Compte-rendu du Groupe Ouverture Sociale de la Commission Amont du 14 janvier 2010

Le Groupe Ouverture Sociale de la Commission Amont de la Conférence des Grandes Écoles s’est réuni le 14 janvier 2010 à l’École des Mines de Paris.

L’actualité des dernières semaines en matière d’ouverture sociale bouleverse l’ordre du jour, les discussions porteront donc sur la clarification du rôle et des objectifs du Groupe Ouverture Sociale dans un premier temps. Des interventions de représentants de l’ACSE [1] et de Monsieur Margaria suivront.

Clarification du rôle et des objectifs du Groupe Ouverture Sociale

Le GOS doit :

  • créer des conditions pour mieux faire connaître ce qui existe en matière d’ouverture sociale.
  • continuer d’être force de propositions pour aller plus loin.

Les objectifs

  • Il faut tout d’abord s’accorder sur les publics visés par les dispositifs d’ouverture sociale : "boursier" est-il un bon indicateur ? (Remarque : 1 CSP– [2] sur 2 n’est pas boursier, 1 CSP+ sur 5 est boursier ).

Il paraît préférable de considérer les catégories socio-professionnelles.

  • Qu’est-ce qui justifie ce chiffre de 30% de boursiers ? Et quel est l’objectif que doit se fixer le GOS ? L’objectif minimal est de ne pas dégrader la proportion de boursiers de l’échelon précédent, le mieux étant de l’améliorer : ceci ne peut être possible qu’en travaillant sur l’amont. Les dispositifs qui existaient jusqu’alors aux lycées mériteraient d’être étendus aux collèges.

Les actions

  • En Amont :
    • Tutorat Étudiant (Cordées de la réussite)
    • Maintien des 30% de boursiers en CPGE
    • Information accrue (Portes Ouvertes, Forums, financement des études)
    • Étendre les actions de tutorat au niveau du collège
    • Promouvoir les associations d’anciens étudiants dans les lycées
    • Sensibiliser les enseignants du secondaire
    • Faut-il agir en amont sur le disciplinaire ?
  • Modalités de recrutement

Chacun pour une prochaine rencontre doit faire l’analyse de ses modalités de recrutement et voir comment les améliorer pour une meilleure diversité sociale.

  • Accompagnement des publics fragiles pendant les études postbac (CPGE ou Grandes Écoles en 5 ans).
  • Aspects matériels
    L’apprentissage est à promouvoir notamment en lui enlevant l’étiquette "voie pour défavorisés"...

Intervention de Monsieur Goepfer et Monsieur Fraysse sur les Cordées de la Réussite

Une nouvelle circulaire concernant les Cordées de la Réussite va sortir début 2010 ; son champ de signatures est plus large, incluant dorénavant le ministère de la Culture et le ministère de l’Éducation Nationale ; pour rappel étaient concernés jusqu’à présent les ministères de la Ville et le MESR [3]).

  • En 2009, le périmètre des Cordées de la Réussite s’arrêtait aux lycées : il s’étend désormais aux collèges, lycées professionnels et BTS.
  • Mobilisation plus forte des Universités.
  • Accompagnement des élèves dans l’ensemble des domaines qui contribuent à la réussite.
  • Contribution plus forte des établissements "source" des cordées qui sont membres à part entière des dispositifs.

L’objectif est d’atteindre 250 Cordées labellisées pour la rentrée 2010.

On rappelle que, dans le principe, les Cordées s’adressent à l’ensemble du territoire, mais que dans les actes sont financés en priorité les dispositifs dépendant de la politique de la Ville, via l’ACSE. Le financement en milieu s’effectuera via le MESR .

L’enveloppe 2010 est la suivante : 4 millions d’euros par l’ACSE, 1 million d’euros par le MESR.

Un bilan d’activités et un bilan financier seront demandés à chaque Cordée au mois de juin.

Intervention de Christian Margaria

Journées de la Réussite et de l’Excellence

110 opérations sont prévues sur le territoire, regroupant environ 30 Grandes Écoles et 20 Universités.

Pour l’année scolaire 2010-2011, ces Journées de la Réussite et de l’Excellence se dérouleront certainement en octobre ou novembre (plus judicieux en ce qui concerne le calendrier). Le cahier des charges sera alors plus précis.

En ce qui concerne la mission de l’Inspection Générale sur le biais des épreuves de concours, 4 Inspecteurs Généraux ont été nommés et la mission va commencer.

L’inter-classement des candidats de toutes les voies dans les concours aux écoles de Management demeure un mystère pour les politiques qui préféreraient des nombres de places définies par voie à l’image des concours aux écoles d’ingénieurs. D’autre part, le tour de France des admissibles aux concours des écoles de management suscite des interrogations quant à sa légitimité.

Marylène DUDOGNON

Notes

[1Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l’Égalité des chances

[2CSP = Catégorie Socio-Professionnelle

[3Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche


Création de site internet & référencement internet & référencement naturel : www.impaakt.fr