Login
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
838 articles réservés aux adhérents

Sujet d’anglais LV2 Ecricome 2013

Le jeudi 18 avril 2013.

I. VERSION

When the Walt Disney Co. opened Disneyland Paris 20 years ago, many French people wouldn’t have bet 10 centimes that the theme-park resort, 32km east of the French capital, would be a success. Critics lambasted the government for striking a deal with Disney that seemed to benefit the US company far more than the French state. They mocked Disney’s manic attention to detail, its ban on alcohol and its choice of rainy Paris over sunny Barcelona. And they wondered how such quintessentially American entertainment could thrive in the land of Molière, Cocteau and Sartre. Disney’s implantation in France, Ariane Mnouchkine, a theater director, famously declared was “a cultural Chernobyl.”

How wrong they were. This year, to mark the 20th anniversary, the French state issued a report card that is an eloquent response to the critics. Disneyland Paris, which now attracts as many visitors as the Louvre and the Eiffel Tower combined, has created 55,000 jobs in France, and the return on the French state’s investment has been stellar: $8.5billion in taxpayers’ money has turned into $61billion in added value for the French economy through additional revenue and taxation. “I can say without ambiguity that it has been a big success,” enthuses Vincent Pourrquery de Boisserin, director of the government agency that works with Disney and is charged with development of the region surrounding it.

If only the Walt Disney Co. could say the same.

Peter Gumbel in Time, September 3, 2012

II. THÈME

1. Il travaillait comme journaliste indépendant depuis dix ans quand il a été embauché par le Sun.

2. Plus vous étudierez le rapport dont je vous ai parlé, mieux vous verrez combien les enjeux sont importants.

3. À peine le gouvernement de coalition a-t-il été formé en mai 2010 que des divergences sont apparues.

4. La plupart des Britanniques soutiennent la politique éducative du Premier ministre depuis les dernières législatives.

5. Ce que les Européens préfèreraient, c’est que le Royaume-Uni choisisse entre l’UE et ses intérêts.

6. Vous feriez mieux de ne pas leur en parler tout de suite. Ils n’ont qu’à attendre.

7. Je passerai vous voir dans votre bureau quand j’aurai fini de traiter ce dossier urgent.

8. Je regrette que l’analyste n’ait pas été plus précis dans ses réponses la semaine dernière.

9. Jamais je ne comprendrai pourquoi tant de gens dépensent autant d’argent pour des téléviseurs à écran plat.

10. Le long voyage que nous avions entrepris était d’autant plus fatigant que le train était bondé.

III. ESSAI

Les candidats traiteront l’un des 2 sujets proposés et indiqueront le nombre de mots employés (de 225 à 275)

1. Privacy no longer exists. Do you agree?

2. What has Britain gained from the 2012 Olympics?


Création de site internet & référencement internet & référencement naturel : www.impaakt.fr